lundi 25 janvier 2016

Nicole Zoa : Créatrice et Fondatrice de Ronde et Glamour-RNG



Ma première guest pour cette année 2016 est la fondatrice du magazine « Ronde et Glamour » Nicole Zoa, j’ai découvert son magazine l’année dernière que j'ai beaucoup aimé et j’ai souhaité l’interviewer pour mon blog afin d'en savoir plus sur elle et RNG.




En 2012, Nicole s’est lancée comme défi de créer un journal où les femmes rondes pourraient trouver des pages modes et des articles qui les intéresseraient. Quatre ans plus tard, mission réussie, « Ronde et Glamour » est aujourd’hui une référence en France et il s’adresse à toutes les formes (curvy, ronde, pulpeuse...), voici mon interview avec Nicole.


Nicole, vous êtes la créatrice et la fondatrice du magazine « Ronde et Glamour » pour ceux et celles qui ne connaissent pas encore votre magazine, pouvez-vous nous le présenter en quelques mots ?

Ronde et Glamour et plus particulièrement RNG Magazine est un magazine de mode pour les femmes rondes et curvy. Un magazine où elles peuvent enfin s'identifier aux mannequins, retrouver des conseils qui les concernent, des témoignages qui leur parlent et bien entendu des adresses shopping qui proposent des tailles de vêtements 42 et plus.

En 2012, vous êtes chef de projets dans la banque, vous gérez votre page Facebook « Ronde et Glamour » et vous décidez de créer votre magazine, qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer dans cette aventure ?

J'ai toujours été une femme ronde et j'ai la chance de pouvoir voyager régulièrement. En voyant l'essor de la mode grande taille à l'étranger et notamment aux Etats-Unis, je me suis dis que la France avait vraiment du retard et qu'il était temps de faire quelque chose pour y remédier. Quand je me suis lancée, il n'y avait quasiment rien pour les rondes, pas de pages, très peu de marques de vêtements. Avoir des rondeurs était encore quelque chose de honteux. 4 ans plus tard, les choses ont tellement changé, j'en suis très heureuse et cela me conforte dans la direction choisie.





Comment est né le premier numéro ? Vous étiez seule ou vous avez dû constituer une équipe de collaborateurs ?

Le 1er numéro est né suite à une déception : je feuilletais un magazine féminin et les adresses shopping s'arrêtaient à la taille 42. Frustrée, je me suis lancée. J'avais auparavant écrit des articles pour différents projets donc la rédaction ne me faisait pas peur. Mon équipe, entièrement constitué de bénévoles, a été au rendez-vous et nous avons même lancé une campagne de crowfundraising pour récolter les fonds. Nous avons imprimé 250 exemplaires qui se sont vendus en moins de 15 jours.

Quelles difficultés auxquelles vous avez dû faire face et dont ne vous attendiez pas en tant que fondatrice et rédactrice du magazine ?

(rires) Se lancer dans ce genre de projets c'est une véritable folie, tout n'est que difficulté. La difficulté ne m'a jamais fait peur car je suis de nature tenace et surtout je sais qui je suis et où je vais. Mais sincèrement je n'avais pas imaginé que ce monde était composé de tant de personnes fausses, hypocrites, intéressées, malhonnêtes et j'en passe. Heureusement j'ai aussi rencontré des personnes formidables, honnêtes, qui m'ont aidé à faire le tri et à devenir plus méfiante.
Une des grandes difficultés à laquelle nous faisons face encore aujourd'hui c'est la recherche d'annonceurs : les marques ne veulent pas payer. Dur dur de tenir sans annonceurs.

Vous avez laissé les rênes de votre magazine pendant un moment et vous êtes revenu par la suite avec une nouvelle équipe, quels changements avez-vous voulu apporter entre les premiers numéros et le dernier avec Lalaa Misaki en couverture ?

J'ai laissé les rênes du magazine suite à des problèmes importants de santé. La personne qui s'en est chargée a fait un excellent travail en donnant une dimension plus mode, plus graphique et plus dynamique au magazine. J'ai repris les rênes car il a décidé de partir pour créer son propre magazine. Pour moi il n'y avait rien à changer à sa formule. J'ai donc ajouté ma sensibilité féminine avec des témoignages, plus de pages shopping, les tendances, des conseils pour que le magazine soit plus complet.

Avoir Lalaa Misaki en couverture était pour moi comme une évidence. Lalaa fait partie de mes plus belles rencontres : c'est une femme déterminée, intelligente, glamour, aussi belle à l'intérieur qu'à l'extérieur. Elle représente ce que je recherche en France : une femme élégante, à la pointe de la mode qui assume pleinement ses formes sans jamais tomber dans la vulgarité. Tous ses looks sont savamment étudiés, elle ne fait pas les choses juste pour être vue et j'aime cette détermination. En moins d'1 an, elle a montré qui elle était sans jamais marcher sur les autres. Une femme d'influence que je respecte.





On voit de plus en plus de mannequins grande taille en France avec des marques comme Kiabi, Mim, Bonprix … est-ce plus facile qu’à vos débuts pour vous de trouver des sponsors pour votre magazine ?

Comme je l'ai dit plus haut c'est particulièrement difficile. Il y a plus de mannequins grande taille en France mais si vous creusez bien ces mannequins ne sont pas toujours françaises. Heureusement certaines blogueuses comme Lalaa Misaki ou Aurélie Giot posent pour ces marques. Ces marques préfèrent prêter des vêtements pour des shootings plutôt que de payer un espace publicitaire. Bien entendu le prêt de vêtements est important mais ce n'est pas suffisant.

Quelles personnalités françaises rêveriez-vous d’avoir comme « guest » pour Ronde et Glamour Magazine ?

Toutes les personnalités  françaises qui aiment les rondeurs, homme comme femme. Je ne souhaite pas forcément avoir une personnalité ronde car je n'ai pas envie de m'enfermer dans un groupe. Cependant je rêverai d'organiser une séance photo avec Loana pour lui montrer que même avec ses kilos en trop elle peut être belle et j'aimerai interviewer Laurence Boccolini, elle a l'air d'avoir beaucoup de choses à dire, et discuter avec elle doit être très intéressant.




Quand est prévu la sortie du prochain numéro et pouvez-vous nous donner quelques indices sur la prochaine cover girl et les prochains sujets qui seront évoqués ?

Notre prochaine cover girl est la belle et talentueuse Joby Bach, mannequin canadienne qui a su gérer sa carrière toute seule. Comme la Saint-Valentin approche nous allons parler de lingerie et d'amour .... mais surtout d'amour de soi car pour nous c'est le plus important.




Vous avez une chaine youtube, où l’on peut voir des making-of du magazine RNG et je crois qu’il est prévu de diffuser des vidéos de conseils beauté, culinaires… est-ce que ça sera avec des blogueuses ou plutôt des professionnels ?

Notre chaine Youtube est encore en "chantier". Nous expérimentons des vidéos jusqu'à ce que nous trouvions la bonne formule. Cela prendra du temps. Youtube est rempli de vidéos diverses et variés, difficile de faire le tri et surtout de faire la différence. Mais à un moment donné nous trouverons notre formule gagnante, encore un peu de patience.


Il y a peu d'émissions avec des femmes rondes à la télévision française, que pensez-vous de la nouvelle version de l’émission « Belle toute Nue » sans William Carnimolla, une bonne ou mauvaise idée ?

Oui en effet, les femmes rondes ne sont vraiment pas à l'honneur dans les médias français. Concernant la nouvelle version de "Belle toute Nue" j'étais sceptique mais dès que j'ai vu le premier épisode j'ai complètement adhéré. Chris Carvillo n'a pas cherché à remplacer William Carnimolla. Il a été là pour toutes les candidates, il a su les mettre en confiance et leur redonner confiance. C'est une émission utile pour certaines personnes qui vivent encore enfermées dans leur corps et qui ont besoin d'un électrochoc pour commencer à vivre et à s'aimer.




Quels sont vos projets prochainement ?

Il va y avoir du changement en 2016, nous allons notamment favoriser la diffusion d'une newsletter 2 fois par semaine avec de bons plans mais aussi des pensées positives et dynamisantes pour commencer la semaine. Nous voulons accompagner les fans de la page dans ce cheminement qu'est l'acceptation de soi et recevoir un petit message fait partie de cet accompagnement. Pour le reste, tout est encore à l'étape de projets donc je ne peux rien dire.







Un dernier mot pour la fin ?

Une nouvelle année c'est l'occasion d'un nouveau départ : les filles décidez chaque jour de vous aimer "no matter what". L'amour de soi, de son corps, de ses formes libère, apprendre à aimer nos imperfections et à être moins dure avec nous-même. Vous n'avez rien à perdre alors pourquoi ne pas essayer ?



Vous pouvez vous abonner sur la page Facebook RNG ici


Article sur le même thème : Prisca





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire