mardi 21 juillet 2015

Sasha : Une artiste folk avec une voix soul






Sasha Bogdanoff fait partie des artistes dont on va entendre parler à la rentrée, son titre « Mississipi blues » je l’ai découvert grâce à un article paru dans la presse, c’est frais, ça change de tout ce qu’on peut entendre sur les ondes et  j’espère que le public répondra présent lors de la sortie de son EP en septembre, en attendant voici mon interview avec elle.



Sasha la vidéo de ton premier titre « Mississippi Blues » a déjà plus de 120 000 vues et les critiques dans la presse sont positives, t'attendais-tu à un tel accueil ?

Je dois dire que j’ai été très surprise de constater autant de vues en si peu de temps … Je n’avais pas vraiment pensé à la façon dont la presse allait réagir, j’étais juste heureuse d’officialiser enfin un projet que j’ai mis des mois, des années à exprimer. J’ai vécu cette sortie de clip comme un accouchement, l’aboutissement d’un très long parcours de construction. Et en même temps, cette officialisation a marqué pour moi le début d’une magnifique nouvelle aventure.

Le synopsis du clip  est que tu décides de partir aux Etats-Unis pour aller retrouver une famille que tu ne connais pas, ta famille noire américaine, est-ce que c'est eux que l'on voit dans le film et comment s'est passé le tournage aux Etats-Unis ?

Oui, c’est ma famille qui joue son propre rôle dans le clip. La dame que l’on aperçoit à la fin du clip est la soeur de ma grand-mère, Afrika et les deux femmes qui l’entourent sont ses deux filles, Erika et Zaida. Tourner ce clip aux Etats unis avec eux a été absolument magique. Le tournage de la scène finale a été très émouvant, d’ailleurs tout le monde pleurait … Je pense que c’est cette émotion qui a fait la force de la scène finale ! Nous avons eu huit jours de tournage entre la Louisiane et Boston. Marine van den Broek, la réalisatrice est une grande amie d’enfance et elle a été merveilleuse, très à l’écoute pendant toute la durée du tournage, avant et après. Nous étions également accompagnées des talentueux Mael Demarcey et Mathew Joycey, de la boîte de production canadienne Davaï. Ce tournage restera certainement l’une des plus belles expériences de ma vie.









Dans un article que j'ai lu sur toi il est mentionné qu'il y a un an et demi tu as retrouvé ta famille noire américaine et que cet évènement t'a rapproché de ta musique, peux-tu nous en parler ?

C’est effectivement en retrouvant mes racines que je me suis trouvée en tant qu’artiste. J’ai toujours su que je voulais chanter et en faire mon métier. J’ai chanté des années en cachette … Sans vraiment le dire. Même certains de mes plus proches amis ne m’avaient jamais entendu. Je manquais cruellement de confiance en moi. Je sais aujourd’hui qu’il ne me manquait que ces retrouvailles pour parfaire le puzzle. A partir de là, tout est devenu évident et les choses se sont enchaînées très naturellement. Pour se construire, il est tellement important de savoir d’où l’on vient … Et cette musique qui résonnait en moi depuis des années, j’ai enfin compris d’où elle venait.




Pour ceux qui veulent te soutenir, quand sera disponible le titre « Mississippi Blues » sur les plateformes de téléchargement ?

« Mississippi Blues » sera disponible le 30 septembre au moment de la sortie de mon premier EP.




Tu es auteur et interprète, es-tu autodidacte ou as-tu pris des cours au conservatoire ?

Je suis auteur compositeur et interprète, je n’ai pas eu de formation musicale avant tard … J’ai fait une école de musique pendant deux ans à mes 21 ans. Ca m’a aidé sur beaucoup de points techniques. Mais ma peur, après deux ans, était toujours présente. Je pensais que cette formation l’effacerait, me donnerait confiance en moi. Et non ! Il aura fallu que j’attende encore quelques temps avant d’avoir le déclic de mener cette enquête qui m’a amené à ma famille et ici aujourd’hui.

Quelle est ta chanson fétiche que tu ne te lasses jamais d'écouter ?

C’est une question que je redoute souvent … Je suis une personne de l’instant présent et à la question « quel est ton/ ta…préféré(e)? », je ne sais jamais quoi répondre, parce que j’aime beaucoup de choses, je suis une passionnée et il m’est très difficile de faire des choix :) Mes « préférés » varient, selon mes humeurs et, selon les jours. Mais une chose est sûre, c’est que jusqu’à aujourd’hui, je ne me lasse pas d’écouter Etta James.




J'ai beaucoup aimé la chanson « You C » que tu as chanté pour la campagne kisskissbank est-ce que ce titre sera sur le EP prévu pour fin septembre ?

« You C » sera sur l’EP qui sort le 30 septembre oui. Il y aura 5 titres sur cet EP.




Que peux-tu nous dire sur l'album en préparation pour 2016 ?

Concernant l’album en préparation pour 2016, il sera à l’image de ces débuts. Je continue sur la lignée du coeur et de l'âme. J’espère continuer à offrir quelque chose de vrai. L’album sera un partage avant tout. Je suis très heureuse de tout ce qui se passe … Et les perspectives de la suite me remplissent de joie.

En attendant est-il prévu des showcases prochainement ?

Des concerts commencent à se mettre en place pour la sortie de l’EP. N’hésitez pas à aller sur ma page Facebook Sasha-Back to Roots, pour suivre les prochaines dates.

Un dernier mot pour la fin ?

MERCI :)

Pour être au courant de l'actualité de Sasha voici le lien de sa page Facebook ici 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire