lundi 24 novembre 2014

KAYNA SAMET : THUG WIFE





Si vous n’êtes pas un adepte du r’n’b le nom de la chanteuse Kayna Samet ne vous dira peut-être rien mais vous avez sûrement dû danser sur le tube de l'été "Déconnectés" qu'elle chantait avec RimK et Lartiste, c'était impossible d'y échapper ! Son nouvel album est sorti il y a quelques mois et à l'occasion de son concert prochainement à la Maroquinerie, elle a accepté de répondre à mes questions, enjoy. 




Deux années se sont écoulées entre la sortie de votre dernier album et celui-ci, comment s’est déroulé la conception de « Thug Wife »?
J’ai reçu des prods, j’étais en studio, à chaque fois qu’il y en avait une qui me plaisait je la retenais. J’ai ensuite trouvé des thèmes bien précis pour chaque titre. C’est l’album le plus fluide que j’ai pu faire. Tout s’est déroulé hyper rapidement, comme naturellement.

Votre album aborde des thèmes forts, l’avortement, les femmes battues, votre père, est-ce un album autobiographique ?
Pas complètement. Je ne me suis pas fait taper dessus et grâce à Dieu je n’ai jamais eu à avorter, mais en tant qu’artiste et surtout en tant que femme, il me semble important d’aborder des thèmes de société, des sujets forts pour pouvoir en tirer des émotions tout aussi fortes. 



Voici le clip de de son titre "Bousillée" qui parle des "femmes battues"
Dans cet album vous avez fait 3 duos, avec Soprano pour « No Money », Francisco pour « Nés pour avancer » et « Déconnectés » avec Rim-K et Lartiste qu’on a beaucoup entendu cet été, comment s’est passé votre collaboration avec eux ?
 La collaboration avec Soprano s’est faite tout naturellement, cela fait plusieurs années que l’on se connait et qu’on s’apprécie. Il apparait également à la production de cet album. C’est un ami, un frère et on aime se retrouver en studio pour créer ensemble. J’ai également eu la chance de figurer sur son album “Cosmopolitanie” avec le titre “M et Mme Smith”. Je serai également sur quelques dates de sa tournée. C’est la famille!
Concernant Francisco c’est un artiste très talentueux. Nous nous sommes croisés à plusieurs reprises en studio. Un jour il est venu avec une quarantaine de titres à me faire écouter et j’ai tout de suite accrochée sur “Nés pour avancer”. On l’a écrit et fait sur place. C’est une très belle rencontre humaine et artistique.
Enfin pour “Déconnectés”, Dj Hamida et Lartiste sont deux artistes qui font également partie de mon label Sixonine. C’est tout naturellement que nous nous sommes donc retrouvés en studio pour faire ce titre. Dj Hamida était à la fin de son album. Moi aussi. On avait des envies de vacances, de nous “déconnecter”! Pour RimK, c’est mon ami, on se croise depuis longtemps, c’est quelqu’un que je respecte beaucoup et que j’ai écouté plus jeune. C’est Dj Hamida qui a proposé de l’inviter sur le titre. On se croise très souvent en concert, notamment en Algérie où c’est la deuxième année que l’on fait des festivals ensemble.



 Dans l’une de vos interviews, j’ai entendu que vous définissez « Thug Wife » comme « une femme battante » je crois, vous considérez-vous comme féministe comme d’autres artistes tels que Beyoncé, Taylor Swift par exemple ?
Non je ne me considère pas comme féministe. Je suis une femme avec certains principes et valeurs dont l’authenticité. J’ai dû me battre pour en arriver où je suis aujourd’hui. Dans la vie il y a toujours des obstacles à surmonter. Cela vient peut-être de mon éducation mais je suis une battante et je suis née pour avancer comme dit la chanson.
 Vous serez en concert à la Maroquinerie le 5 Décembre, est-ce qu’il y aura des surprises ? Des chorégraphies ? A quoi faut-il s’attendre ?
Pour ce concert, je vous prépare beaucoup de surprises. Le concert s’appelle “KaynaSamet and friends”, vous l’aurez donc compris, quelques-uns de mes amis seront de la “party”. J’attends plein de choses de cette soirée, on va danser, chanter, pleurer aussi peut-être… Mais je garde la surprise pour le jour j !



 Est-ce que vous avez une chanson en ce moment qui est votre « guilty pleasure » ?

 “Paradis Perdu” de Christine and the Queens. Je viens de découvrir cette artiste hyper talentueuse que je ne connaissais pas mais je me rattrape en écoutant son album en boucle. Ça fait du bien autant de créativité. Sa musique a une âme. C’est vraiment une belle découverte.




 Vous soutenez l’association « Eveil ton art », vous participez à des ateliers d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?
C’est Smaïl, un très bon ami d’enfance qui est président de cette association. Celle-ci a pour but de mettre en valeur les talents des jeunes dans le quartier “Les moulins” à Nice. Il y a des cours de théâtre, de danse…  En ce qui me concerne j’anime un atelier d’écriture. Chacun vient avec son histoire. C’est très enrichissant pour moi. C’est un moment de confidence où chacun se raconte et c’est très important pour moi de garder ce lien avec la base: l’écriture à Nice. La ville d’où je viens et ce qui m’a fait.
 Sinon parlons un peu « mode », comment définiriez-vous votre style ?
Je dirais street/chic. J’aime faire les boutiques comme toutes les filles. J’y passe des heures. C’est important de se sentir bien dans des vêtements que l’on aime. 



 Quels sont vos créateurs préférés ?
Alexander Wang, Isabel Marant, Paul & Joe, Kenzo… Mais pour ce qui est plus accessible: Forever 21, Adidas, H&M, Zara… La base !



 

 Un dernier mot pour la fin ?
Merci à toutes les lectrices et lecteurs de French Amazing Women. Je vous invite toutes et tous à venir le 5 Décembre à la Maroquinerie et si vous êtes en province et que je passe près de chez vous, n’hésitez pas à venir !

Interview sur le même thème : Sasha Bogdanoff




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire