lundi 13 octobre 2014

La furie Prisca : Photographe, Designer et Rédactrice en Chef de Magazine










La « Furie » Prisca c’est une jeune et talentueuse photographe que j’ai découverte récemment et j’ai eu envie de faire un sujet sur elle. J’aime beaucoup la photo, des photographes tels que Annie Leibovitz, Peter Lindbergh, Jean-Baptiste Mondino, Ellen Von Unwerth….et c’était l’occasion pour moi de vous faire découvrir une artiste talentueuse aux multiples facettes, Prisca qui est aussi rédactrice et designer, enjoy :-)



-Prisca pouvez-vous vous présenter en quelques mots
Prisca {LaFurie} // Artiste-Photographe selon l'humeur et fashionista à ses heures perdues (sourire)
-Quel a été votre parcours et quelles études avez-vous fait ?
A la base je suis webdesigner de profession. J'ai fait des études d'art graphique en Afrique du Sud où j'ai vécu 10 ans. Puis j'ai décidé de venir vivre à Paris et je me suis réellement épanouie artistiquement. La photographie était une évidence...
-Comment avez-vous commencé votre métier de photographe ?
J'ai acheté "Photographie pour les nuls", un reflex dont je n'ai jamais lu la notice et j'ai commencé à prendre mes copines en photo, ce que je n'ai d'ailleurs pas arrêté depuis... 
-Quel est votre processus de création pour les photos? D’où vous vient votre inspiration ?
En général, je suis inspirée par les gens. J'adore les regarder, être attiré par un aspect de leur personnalité ou physique qui pourrait cacher une histoire, un secret... Je puise beaucoup dans les premières impressions. A chaque rencontre, j'imagine tout un univers derrière une personne. Et très souvent, les mondes ou personnages que j'imagine correspondent à ces personnes d'une manière ou d'une autre, c'est assez troublant. Souvent ça part d'une phrase, un mouvement et voilà! Je me retrouve à imaginer la mise en scène, le lieu, les accessoires autour de ce personnage que j'ai créé... Comme un film. 
J'adore ça!
-Parmi votre série de photos, je trouve l’une d’elles  magnifique, « Alice », pouvez-vous nous en parler ?
"Alice" c'est l'enfant oubliée par notre subconscient. Cette fille insouciante qu'on a été. Qui a été formatée dès le jeune âge par l'éducation. Elle joue avec des poupées parce que c'est ce que les filles sont censés faire, bercée par des contes de fées qu'on lui raconte, se maquille pour devenir une femme un jour. C'est le début de tout et elle n'en est même pas consciente...


-Quelle est votre définition de la photo parfaite et pouvez-vous nous donner en exemple le travail d’un artiste qui a réussi à la réaliser selon vous ?
Une photo parfaite? Si ça existait, ça représenterait surement une belle imperfection. 
-Vous êtes la rédactrice en chef de « Black Attitude », comment vous est venue l’idée de créer ce web magazine et pourquoi ?
J'ai construit l'identité visuelle des Elections Miss Black France avec Fred Royer, le fondateur. Cette aventure m'a appris énormément de choses sur la place des noirs en France. C'était étrange car d'un côté les noirs étaient placés dans une case et de l'autre ils étaient beaucoup plus que ça. J'avais envie de le dire, de démocratiser tout ça avec les outils que je connaissais le mieux. J'ai fait de belles rencontres depuis, de nouvelles inspirations.
Ce magazine a été une belle excuse... 
 -Justement comme vous faites partie de l’équipe « Miss Black France », comment avez-vous réagi quand Lupita Nyong’o a été élu la plus belle femme du monde par un magazine américain, vous avez fait partie de ceux qui se sont dit « enfin » ou plutôt c’était exagéré, que c’était plus pour le « buzz » ?
Disons que ça ne m'a pas empêché de dormir la nuit. Et puis si c'est juste un magazine américain qui l'a décidé, on ne va pas s'alarmer là. C'est vrai qu'elle a du charme et qu'ils en font un peu trop avec elle, ça gâche tout mais bon, ça leur passera. En plus, il y a mieux à faire que de se plaindre de la célébrité de Lupita je pense. 



-En quoi votre webzine se démarque de ceux existant sur le marché tels que Miss Ebene, BlackBeauty Mag…?
Black Attitude Magazine est un magazine multiculturel. Nous abordons la question "Noire" de manière un peu plus démocratique et diversifiée, plus comme un état d'esprit qui transcende les cultures qu'une simple couleur de peau. 
 -Qu’apprécie-t-on le plus dans votre webzine ?
Je pourrais dire que ce sont nos visuels mode-art et notre manière d'aborder nos sujets, avec cette pointe d'humour parfois qui montre cet état d'esprit qui est la BLACKATTITUDE que nous souhaitons véhiculer. Nous sommes trois dans le magazine: Catia l'afro-root diva, Vanessa la diva très modeuse... Chacune a son style, sa façon de montrer cette blackattitude. Mais je pense que c'est plutôt de l'âme du magazine dont les gens se souviendront le plus.


                                                                                           
 -Vous êtes photographe, designer et rédactrice en chef de magazine, laquelle de ces casquettes appréciez-vous le plus ?
Je dirais photographe. C'est celle dans laquelle je me sens réellement libre. 











-Quelle icône féminine (vivante ou décédé) est une source d’inspiration pour vous ?
Ma mère. Elle s'est faite toute seule et a réussi à faire un magnifique équilibre Femme-Chef d'entreprise-Mère comme un vrai couteau suisse. A côté de ça Beyoncé et Michelle Obama peuvent se brosser! (rires) 
-Sur votre  webzine vous avez une rubrique où vous proposez des looks, pouvez-nous dire quelles sont vos adresses préférées pour faire du shopping ?
Alors ça! J'en change tellement! Mais c'est vrai que les meilleurs moments sont mes instants shoppings friperie! Kiloshop, Omaya vintage etc... Trouver une pièce unique qui a peut-être sublimé une "Catherine Deneuve", s'immerger dans une époque et l'adapter, c'est mieux qu'une paire pompes neuves mais bon je ne cracherais pas dessus non plus hahaha!

 





 -Quels seront vos prochains projets ? Un livre ? Une expo ?
Des expos pour l'instant oui! Le livre c'est à cinquante ans au bord de l'océan que je le fêterai
 -Un dernier mot pour la fin ?
Pouvoir dire et faire les choses le plus sincèrement possible, c'est trouver son identité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire