dimanche 16 mars 2014

1ère guest !



C’est avec un immense plaisir que je vous présente ma 1ère  invité, Clarisse LIBENE, plus connu sous le nom de Belle Ebène. Sa passion pour la beauté des femmes noires et métissées l’a incité à créer en  2008 son blog « BelleEbene » où l'on trouve des conseils pour celles qui ont des cheveux afro ainsi que des produits. 




Aujourd’hui elle est une femme d’affaire accomplie et c’est à l’occasion de la 3ème édition de la « Natural Hair Academy »  qui s'est déroulé à Paris que je l'ai interviewé, enjoy!

Pour celles qui ne vous connaissent pas encore, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m'appelle Clarisse Libene, j'ai 32 ans, je suis la fondatrice de Bellebene, un univers dédié à la beauté des femmes noires et métissées. Je suis née à Paris et suis d'origine Sénégalaise et Congolaise. Mariée, 1 enfant.

Le 1er avril 2012 a eu lieu la première « Natural Hair Academy », comment vous est venue  l’idée de créer ce type d’événement en France ?


Lors de la création de ma boutique en ligne il y a un peu plus de 3 ans, j'ai voulu associer la distribution des produits à des conseils adaptés à nos besoins. Je me suis rendue compte que c'était un véritable besoin. J'ai donc parallèlement à la boutique en ligne crée le concept de Afro Hair Academy, des ateliers thématiques autour du cheveu crépu naturel ou défrisé.  Avec l'Agence Ak-a et Diapora Products, les 2 entités avec qui je co-organise la Natural Hair Academy, nous avons fait évoluer le concept en y apportant l'expertise américaine et notre touche française !



Quelle est l’idée de la « Natural Hair Academy » ? Qu’y fait-on et est-ce destiné qu’aux cheveux afro ?

La Natural Hair Academy se veut un évènement autour du cheveu crépu mais pas que ! Les conseils apportés sont aussi bien adapté aux cheveux bouclés, frisés et défrisés. Pendant toute une journée, on assiste à des ateliers autour de thématiques : tutoriels de coiffure, soin du cheveu, croissance capillaire. C'est aussi l'occasion de rencontrer les créateurs de marques de produits, de se faire chouchouter et de rencontrer et partager son expérience avec des femmes comme nous. 

Combien de temps mettez-vous pour mettre en place ce type d'événements et à quelles difficultés êtes- vous confrontée?

Nous préparons cette troisième édition depuis 1 an à vrai dire. Les difficultés sont principalement d'ordre logistique mais c'est un exercice auquel nous sommes désormais rompus. Nous avons fait le maximum pour avoir 2 premières éditions réussies. Les marques nous ont fait confiance et nous sommes ravies d'avoir leur soutien.

Des guests de renom tel que Lisa Price, Taren Guy, les sœurs MONROE et bien d’autres seront présentes à cette 3e édition, il y en a de plus en plus chaque année, comment faites-vous pour les convaincre d’y participer ?


Les résultats des 2 premières éditions ont été notre principal atout. Il nous tenait à cœur de montrer que les Etats-Unis, bien qu'à la pointe, ne sont pas le seul endroit où la thématique du cheveu naturel prend de l'ampleur. Et l'enthousiasme suscité en 2012 et 2013 ont réussi à les convaincre.



Est-ce que certains produits présents lors de la « NHA » comme par exemple « Carol’s Daughter » seront prochainement disponibles dans votre boutique ?

Oui ! 

150 femmes pour la 1ère édition, plus de 500 participantes pour cette 3e édition, vous attendiez-vous à un tel engouement ?

On devrait réunir plus de 900 personnes cette année. Objectivement, non, je ne m'y attendais pas. Nous avons placé la barre très haute et avions des objectifs très ambitieux. Nous sommes heureux d'avoir atteint nos objectifs et de rassembler encore plus largement autour de cet événement que nous désirions rassembleur et fédérateur.


Avec votre blog "BelleEbene" vous donnez des astuces pour entretenir les cheveux, avez-vous prévu un jour d’écrire un livre de conseils pour toutes celles qui vous suivent ?


J'y pense depuis longtemps ! Mes connaissances sur le cheveu ne cessent de se développer depuis 3 ans et je trouve en effet que le livre est un excellent support pour partager ces découvertes. Seulement il me faudrait du temps et en ce moment... comment vous dire??? C’est un peu compliqué ! (rire)




De votre passion est née votre entreprise,  vous êtes devenue une spécialiste des cheveux afro reconnue, quel conseil  donneriez-vous à celles qui souhaitent se lancer dans les affaires ?


Je leur dirais qu'il est important de savoir ce que l'on veut et de faire le point sur ses motivations dans cette nouvelle aventure. Les choses ne sont pas linéaires, il y a des hauts, des bas et ces motivations premières doivent être tout ce qui sous-tend votre projet. Ensuite je dirais qu'il ne faut pas avoir peur de se lancer. Comme je le dis souvent, il vaut mieux se lancer et échouer que de mourir avec des regrets dans la tombe. Et enfin, il faut parler. Beaucoup de personnes pensent que leur idée est chasse gardée ou hésitent à faire part de leurs difficultés quand elles y sont confrontées. L'isolement est rarement un apporteur de solution. Parler et échanger, c'est le meilleur empêcheur de tourner en rond.



Interview réalisé avant la NHA


Interview sur le même thème : Bilguissa DIALLO





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire